Les Usagers de la santé du Québec

À propos de LUSQ | Droits des usagers | Droits des aînés | Promotion de la santé | Accès aux services | Réseaux sociaux et médias


Les Québécois se sont dotés d’un service public de santé. Ces services sont accessibles pour l’ensemble de la population. Ils sont offerts en fonction de clientèles à la fois générale et particulières. Toutefois, l’accès aux services de santé et de services sociaux demeure problématique pour bon nombre de Québécois en raison principalement du temps d’attente pour obtenir ces services et de la disponibilité de ces services.


Personnes aînées

La population québécoise est vieillissante et les personnes aînées constitueront dans quelques années l’un des groupes les plus importants de la société. De nombreuses mesures ont déjà été mises en place, notamment des politiques gouvernementales, plans d’action, mesures législatives, etc. La question des personnes aînées soulève le rôle important et primordial des proches aidants, l’hébergement adapté selon la condition physique et cognitive des personnes aînées ainsi que la maltraitance dont elles peuvent être victimes.

Hébergement

À consulter

Maltraitance des aînés


Personnes handicapées

Qu’elles vivent avec une déficience motrice, visuelle, auditive, langagière, mentale, les personnes handicapées rencontrent régulièrement des obstacles dans leur intégration scolaire, professionnelle et sociale. Il en est ainsi pour l’accès à des logements adaptés à leur condition et l’utilisation de moyens pour pallier au handicap.

À consulter


Réadaptation

La réadaptation constitue l’une des composantes les plus importantes de l’organisation des services sociaux au Québec. La prestation des services s’opère par des centres de réadaptation qui accueillent des clientèles particulières : les centres de réadaptation en déficience physique (mobilité, déficience visuelle, auditive, langagière), les centres de réadaptation en déficience intellectuelle et troubles du spectre de l’autisme (DI/TSA) ainsi que les centres de réadaptation en dépendance (alcool, drogue, jeu).

À consulter


Jeunes

La majorité des jeunes qui fréquentent des établissements de santé le font au même titre que l’ensemble des usagers. Toutefois, un certain nombre d’entre eux vivent des problèmes d’adaptation qui nécessitent, tant pour eux que pour leur famille, une intervention psychosociale. C’est ici que les centres de protection de l’enfance et de la jeunesse et le Directeur de la protection de la jeunesse jouent leur rôle.

À consulter


Soins à domicile

Les services d’aide, de soutien et de maintien à domicile se développent de plus en plus même si le Québec accuse un retard en regard d’autres pays. En plus de répondre au vœu des Québécois de rester le plus longtemps chez eux avec une perte d’autonomie, la prestation des soins à la maison revêt une dimension économique et financière importante puisque qu’ils offrent des économies d’échelle importante en comparaison des soins et services dispensés en centres d’hébergement (CHSLD). Les soins à domicile impliquent le la participation de proches aidants, des centres locaux de services communautaires (CLSC) ainsi que des entreprises d’économie familiale.

À consulter


Centres hospitaliers et CLSC

La clientèle en centres hospitaliers et centres hospitaliers universitaires est nombreuse, volatile et mobile. Les CH interviennent principalement dans le domaine curatif. En effet, les usagers fréquentent un centre hospitalier pour un problème de santé temporaire ou chronique, léger, grave ou urgent, et pour y rencontrer de professionnels de la santé, des médecins et des spécialistes. L’accessibilité aux soins et services en centres hospitaliers est depuis longtemps décrié en raison des délais d’attente. Plusieurs solutions de rechange ont été proposées, dont les CLSC et les groupes de médecine familiale (GMF).


Santé mentale

L’accès aux soins et services en santé mentale et à la psychothérapie demeure problématique pour l’ensemble des Québécois. Encore aujourd’hui, une majorité d’entre eux doivent se tourner vers le secteur privé pour obtenir ces services.

À consulter


Groupes sociaux

Les groupes sociaux tels que les femmes, les personnes racisées, les personnes LGBTQ+, les communautés culturelles et les communautés des Premières Nations peuvent vivre des problématiques particulières, voire discriminatoires, qui ont une incidence à moyen et long terme sur la prestation des services et des coûts sociaux qui y sont rattachés. Une identification juste des problématiques et le soutien envers les personnes issues de ces groupes peuvent contribuer au mieux-être de ces usagers et de l’ensemble de la population québécoise.


Le réseau de la santé

Services

S’y retrouver

Documentation